Art Blakey – Kind of Blakey

Né en 1919 à Pittsburgh, Arthur Blakey est un batteur de jazz à l’origine du style bebop, où se combinent tempo rapide, sens de l’improvisation et maîtrise parfaite des instruments. En 1953, il crée les Jazz Messengers aux côtés du pianiste Horace Silver, ouvert aux jeunes talents comme en 1965, un certain Keith JarrettKind of Blakey regroupe dix cd couvrant leurs quatre premières années, dans des prises de son souvent remarquables. Les deux premiers ont été enregistrés au Club Birdland de New York, avec Clifford Brown à la trompette. Deux autres cd comprennent l’intégrale de la Drum Suite qui n’a pas pris une ride, tandis que les cinq et six proviennent du Café Bohemia, avec Doug Watkins à la basse. Le volume sept enchaîne Nothing but the Soul et Safari, un solo de batterie magique suivi d’un dialogue avec piano ; mais c’est le neuf que j’écoute le plus souvent car il renferme six morceaux du double album Orgy in Rhythm, ou cinquante-deux minutes de percussions quasiment non stop, avec Split Skins mais aussi Amuck et Toffi. On y trouve même des congas et une flûte. Un coffret recommandé pour faire le tour des jazz de ce précurseur.