Arca – On ne Distinguait plus les Têtes

Le projet Arca a vu le jour en 2001 autour de Joan Cambon et Sylvain Chauveau, ce dernier poursuivant déjà une carrière solo dans la même veine musicale, une electro épurée et mélancolique, organique. Ce troisième album ne déroge pas à la règle, s’ouvrant sur Unspeakable comme pour mieux renfermer de l’indicible, où l’on reste plongé au gré de bruitages élaborés, trafics de sons discrets jusqu’à Breakout et ses accents new wave. Puis il y a cette belle allusion à la scène post rock américaine, dans Maybe Chicago où l’on croirait entendre un morceau fantôme de Tortoise, parmi d’autres raffinements qu’il appartient de découvrir à condition de creuser sous la surface, et faire abstraction du chant un peu envahissant par moments. Mais c’est un moindre mal car le souffle ici, est ailleurs. L’étui digipack conforte l’ensemble, orné d’une silhouette d’arbre bleu comme l’hiver.