Amon Düül – Paradieswärts Düül

Amon Düül est une formation musicale et artistique à l’origine du krautrock, genre contestataire créée en Allemagne en 1967, privilégiant l’expérimentation au moment où arrivent les premiers instruments électroniques. Paru sur label Ohr, auquel on doit aussi les débuts de Tangerine Dream, Paradieswärts Düül est le dernier disque de la première incarnation d’Amon Düül. Les compositions ont fait l’objet d’une élaboration évidente, les guitares folk de Love is Peace me plongeant à chaque fois au cœur d’un vaste champ imaginaire, investi à l’occasion d’un concert hippie ; de ces chansons sans fin qui emportent loin et longtemps, comme les dix-huit minutes du célèbre Revelation, à la fin de l’album Da Capo du groupe américain Love. Le reste est à l’avenant, l’inédit Eternal Flow étant particulièrement planant, juste après qu’un festival de bongos nous ait comblés sur Paramechanische Welt. Le livret s’ouvre sur une photo de groupe très flower power, complétée par des dessins ésotériques.