Amon Düül II – Yeti

Après trois ans de création débridée, certains membres d’Amon Düul se sont orientés vers une musique plus structurée, laissant les autres à leurs improvisations sous champignon. La scission est consommée, Yeti est le second album d’Amon Düül II, duquel se dégage une énergie jamais démentie, où rivalisent violon et guitares à douze cordes, orgue et flûtes, tambourins. Cerberus est vertigineux, sur Archangels Thunderbird la voix de Renate Knaup fait penser à Nico, Eye-Shaking King nous perdant dans ses incantations diaboliques… Un disque que l’on peut scinder en deux parties, d’une durée telle qu’il tenait à l’origine sur deux vinyles ; la progression réverbérée du morceau-titre renvoie à Can mais aussi aux Pink Floyd des débuts, Sandoz in the Rain se voulant un hymne à la firme qui découvrit le LSD en 1938. La réédition est un superbe digipack à trois volets, contenant un cd en vinyl replica et des photos de Wolfgang Krischke, ancien membre du groupe mort par hypothermie suite à l’absorption de drogue. Il figure également sur la couverture, incarnant la « Faucheuse » dans un collage hommage réalisé par Falk Rogner, l’organiste du groupe.