Alpha – Pepper

Sorti un an après l’éminent Come from Heaven, Pepper en reprend cinq titres et les remixe à la sauce drum’n bass avec l’aide des artistes Underdog, More Rockers, Receiver et Tim Simenon, auquel on doit le splendide Sometime Later, dont les paroles ont été supprimées pour mieux insinuer un tempo langoureux, parsemé de chœurs lointains qui donnent envie d’enchaîner avec le second album de Portishead. Hazeldub et Slim adoptent une rythmique breakbeat, quant aux inédits on retiendra surtout Pepper car il nous fait retrouver l’atmosphère moite et chaleureuse des débuts d’Alpha. On remarque, sur le disque lui-même, la reprise étrange d’une tête de cheval sérigraphiée, où seul le fond a changé. Considéré comme un extended play, cet album occupe le terrain avec 44 minutes dub ; un genre que je fréquente assez peu, sauf à me retrouver en aussi bonne compagnie. Vous reprendrez bien un peu de poivre ?