Albert Marcœur – Albert Marcœur/Album à Colorier/Armes et Cycles/Celui où y’a Joseph

Né à Dijon en 1947, Albert Marcœur est un chanteur et compositeur français. Il étudie la clarinette au conservatoire, rejoint les Lake’s Men, un groupe local avant de devenir musicien de studio, écrit dans son coin et publie un premier album éponyme en 1974. Trois autres suivront jusqu’en 1984, regroupés en 1989 sur ce double cd paru chez Baillemont ; où l’on retrouve la poésie de ce conteur sans pareil pour mettre en musique l’insignifiant : de l’art de prendre son temps (C’est Raté, c’est Raté) à celui de planter un clou (Tu Tapes Trop Fort) ; mais aussi comment ne pas éviter Monsieur Lépousse ou réussir une sortie aux toilettes (Le Fugitif), boire correctement un Jus d’Abricot (fait maison) ou encore faciliter la tâche à La Dame qui s’est Assise à Côté de Moi… Puis Albert perd son ticket de métro (Con que J’étais) et se sent seul (Que le Temps est Long, Qu’est ce que tu as?), prend le train où les instruments d’une fanfare miment le bruit de la Micheline ; avant les chœurs et les éclats de voix, la dictée à la craie de Mon Père avait un P’tit Champ d’Pommes et qui me fait penser à Battiato… Il faut être attentif aux textes de ce fou gentil, présents dans le livret et à cajoler autant qu’Annegarn et Paravel.