Alain Bashung – La Tournée des Grands Espaces

La Tournée des Grands Espace a été enregistrée à la Coopérative de Clermont-Ferrand, après que Bashung ait résidé un mois dans la petite commune avoisinante de Tourzel-Ronzières, où la tournée a été préparée. Largement dédié à L’Imprudence, ce concert en reprend sept morceaux et s’ouvre de la même manière, avec le ténébreux Tel. C’est un bonheur de retrouver L’Iréel ou Mes Bras avec le même dépouillement qu’en studio, mais les arrangements sont très proches et il faut chercher plus loin dans le répertoire pour trouver des variations palpitantes, je pense à Samuel Hall ou à 2043, et plus encore à Martine Boude qui part en vrille dans une impro démentielle. Il y a l’agréable incursion de Chloé Mons, le temps d’une version abrégée du Cantique des Cantiques, j’ai par contre été déçu par l’interprétation désinvolte des chansons tirées de l’album NoviceLe livret contient des photos noir et blanc signées entre autres de Mathieu Zazzo, où l’on retrouve les images qui étaient projetées pendant la tournée, de part et d’autre d’une scène inclinée en direction du public.