Aim – Cold Water Music

Avant de se lancer dans la production de musique hip hop, le Britannique Andy Turner dit « Aim » vendait des disques et des instruments de musique ; à l’instar de son père, batteur de jazz. Mélangeant le son funk à la rythmique hip hop, son premier album Cold Water Music incarnera le son caractéristique du label Grand Central, qui étendra son auditoire au-delà du statut de DJ. Un alliage audacieux et qui m’a séduit autant que les accents résolument trip hop d’une bonne moitié des morceaux ; du son pêchu à la Red Snapper sur Downstate, en mode downtempo pour mieux chiller après l’envolée du titre éponyme, et si l’on ne se dérobe pas devant la furie chorale de Demonique, c’est pour mieux se laisser emporter dans la Journey to the End of the Night… Le livret parodie avec malice une couverture de vieux vinyle, avec des photos signées Tony Stone et Phil Turner.